Islande – Carnet de voyage

Carte Islande copie
Mars 2017
L’Islande, terre de feu, terre de glace, île mystérieuse qui attire de nombreux voyageurs pour ces curiosités de la nature. On y trouve volcans, champs de lave recouverts de mousse verdoyante ou geysers, mais pas seulement. Cette fois dans mes bagages, c’est piolets, crampons et skis qui viennent compléter l’équipement classique de la baroudeuse. En ligne de mire, la découverte de cascades de glace bleutées, où l’on grimpe sous les encouragements de milliers de mouettes puis les pentes de neige ou l’on peut presque déchausser ses skis une fois que les vagues nous lèchent les pieds.
La première partie de ce voyage a été tournée plutôt vers la pédagogie. Accompagnée par Marion, Flo, Johanna et Maud, les 4 autres filles de l’ENAF et encadrée par 2 guides, Antoine et Gaël, je suis partie une dizaine de jours pour le « stage glace » au programme pour cette 2eme année. Le but de ce stage a été d’améliorer notre technique d’escalade sur glace, mais surtout de nous faire réfléchir afin d’être en alerte sur tous les dangers qui nous entourent dans un milieu non-aseptisé, afin que nos prises de décision soient toujours sécuritaires (pas de topo, pas de relais, pas de BRA*…)
Petite photo de l’équipe en attendant l’avion!

Une fois le stage terminé c’est en petit groupe, qu’avec Marion, Flo, Rémi et Vincent j’ai poursuivit mon chemin pour skier vers la Péninsule des Trolls (Nord-Ouest d’Akureyri) puis vers Snæfellsnes. Objectif, découverte de ces pentes enneigées sans oublier que pour le coup, nous sommes en vacances et qui dit vacances dit aussi un peu tourisme!

Retour sur nos journées glacées…

Pour découvrir les cascades de glace en Islande Antoine et Gaël, les guides de l’équipe ont choisi de prendre le cap vers les fameux Westfjords ou Fjords de l’ouest en français, connus pour être sauvages et perdus au bout du monde, à une journée de voiture de Reykjavík, la capitale.

Arrivé à proximité d’Ísafjörður, ville la plus peuplée du coin, la zone de glace localisée avec les coordonnées GPS que nous avait transmis Philippe Batoux et son équipe lors d’un repérage l’année passé s’avère être en excellentes conditions. Le long d’une route abandonnée parallèle au tunnel qui relie Isafjörður et Bolungarvík se trouvent des falaises abruptes ou cascades de glaces et goulottes sont présentes en nombre.

L’ environnement de grimpe y est totalement atypique puisque à la verticale sur la glace, le seul paysage qui s’étend derrière nous est la mer. En levant les yeux, ce sont les mouettes qui tournoient et nous rappellent que nous sommes chez elles, sur leurs falaises. D’ailleurs, pas de doutes, les mouettes se nourrissent bien de produits de la mer, selon les endroits, les spindrifts avaient une odeur de poisson qui s’imprègnent sur le Buff ou le haut des vestes. Mhhh, parfum séducteur garanti !

D’une frappe, le piolet ancre, quelques coups de crampons, quelques tours de manivelle, et l’on continue, toujours vigilantes et concentrées, la grimpe sur la glace est un pur régal. Les températures et la météo du début du séjour sont idéales 0 à -4C°, peu ou pas d’onglée, du soleil, un ciel bleu et quelques bonnes bourrasques de vent qui nous rappellent tout de même à l’ordre.

Petite synthèse du secteur de cascades :

Longueur des cascades : entre 200 et 300 m avec pente de neige intermédiaire
Rappel : sur lunule ou piton si la glace n’est pas suffisante
Coordonnées GPS Viewranger: 27W 402634E 7337297N

D’autres cascades sont présentes sur le secteur, en levant les yeux depuis la voiture nous en avons vu à bien des endroits:
– Sur le flan de la montagne en amont de la route, au niveau de l’entrée/sortie du tunnel entre Flateyri et Ísafjörður (Coté Flateyri) Coordonnées GPS Viewranger : 27 W 392646E 7324397N
– Le long de la côte après avoir passé le village de Þingeyri sur la route 622 (route en terre) Coordonnées GPS Viewranger : 27 W 377792E 7311941N

Concernant l’hébergement, un élément assez important lorsque l’on est dans des conditions hivernales, nous avons pu être logés chez Lisa, une française que connait Gaël. Amoureuse du pays, elle a tout lâché pour s’installer à Flateyri et développer le tourisme sportif à travers son diplôme d’AMM. C’est donc dans ce petit village de pêcheurs à une trentaine de minutes des sites de glace, que nous avons été accueilli chaleureusement. Une localisation parfaite dans un lieu charmant et cosy!! Un grand merci à elle.

Retour sur nos journées glisse…

Sur une surface enneigée, je crois qu’il n’y a pas plus agréable moyen de progression que les skis de randonnée. « Moyen de transport » idéal pour découvrir, ou par moment, simplement apercevoir le paysage (selon la météo), il permet de prendre le temps d’apprécier les différents angles de vue dans l’espace, ainsi que de profiter des belles descentes aux courbes sinueuses.
Lors de nos sorties, nous avons bien évidement fait connaissance avec la vraie météo islandaise. Changeante et imprévisible, elle vous propose tempête de neige, de vent, de pluie, suivie d’un grand soleil dans une même journée.  Lorsque le brouillard domine, la neige tombe quasi à l’horizontale, nous fouettant le visage. Le GPS n’est jamais bien loin afin de s’orienter un minimum. Heureusement, toutes nos sorties n’ont pas été ainsi, du soleil et du ciel bleu, c’est possible en Islande, comme lors de l’ascension du Baula, une magnifique pyramide blanche visible de loin au Nord/Ouest de Reykjavík.

Pour le ski de randonnée, le « spot » idéal reste la très connue péninsule des Trolls où il est possible de skier face à l’océan, dans des fjords sauvages et grandioses. Situés au Nord de l’Islande à proximité d’Akureyri, les sommets alentours font 900 mètres de haut en moyenne et permettent de skier depuis la route côtière jusqu’aux cimes enneigées. Les choix et possibilités sont multiples, enchaînement de couloirs, sommets au nom plus imprononçable les un que les autres, avec vue sur la mer, les vallées et leurs couleurs aux teintes de brun, jaune ou vert.

Repérage sur la carte, repérage dans la voiture, la pente ou le sommet vous donne envie? La pente n’a pas l’air dangereuse? Allez, c’est parti, un derrière l’autre on prend la direction de notre objectif avant poursuivre en enchaînant les virages. Voici une partie de nos ascensions, je ne vous ai pas énuméré toutes nos sorties car quelquefois, c’était simplement une pente perdue au milieu des autres pentes dans un Fjord quelque part, enfin, une pente bien chouette comme toujours. Mais si vous allez par là bas, ouvrez les yeux, il ne vous restera qu’à choisir!
– Tour du Hestskaroshnjükur et sommet (non loin de Siglufjördur)
– Pentes de part et d’autre du vallon à l’est du Hrafnabjargahnjükur (départ à environ 3 km au nord de Dalvik)
– Une antécime du Arnlinnsfjall en face sud avec un départ de Kleifar (Proche de Olafsfjördur)
– Un très beau couloir en face Nord-Ouest du Gvensarskàli avec un départ à coté de l’entré du tunnel vers Olafsfjördur

Une fois la session ski terminée, je vous conseille un arrêt chez Gisli Eirikur Helgi à Dalvik, ils y font une excellente soupe de poisson et le cadre tout comme l’accueil y sont géniaux !

Les journées repos, les journées tourismes

Je ne vais pas vous présenter toutes les belles choses à faire en Islande car bon nombre de guides le feront bien mieux que moi. En guise de support, Marion avait acheté le « lonely planet » de l’Islande ainsi qu’une carte routière. Nous avions un semi local dans le groupe, Vincent, qui, il y a quelques années a passé 9 mois en Erasmus en Islande et avait d’excellents souvenirs des choses incontournables à voir. Geyser, cascades, volcans, plages au sable noir, autant de splendides paysages que nous offre la nature, mais le plus agréable reste les bains dans des sources d’eau chaude naturelles ! Bonnet sur la tête et maillot de bain accompagné d’une petite bière, les vacances, c’est vraiment pas mal ! 🙂 Voici quelques photos des belles curiosités découvertes :

Dix jours en Islande, petite idée financière:

– Voiture avec coffre de toit : 97 447 ISK soit environ 835 € = 167 € / personne

– Nuitées avec Air Bnd réservé par avance (sans les nuits de départ et d’arriver) : 172 € / personne

– Dépenses quotidiennes (Nourriture, essences, nuitée de l’aller et du retour…) pour 5 personnes : 1642.74 € soit 328.5 €/ personne

– Billet d’avion  aller – retour: 427 € / personne

Le coût pour 10 jours sur place tout compris (avec un coût de location de voiture divisé par 5) est d’environ 1100 € pour une personne.

Petits infos en vrac :

– Les magasins les moins chers pour faire ses courses sont les magasins « Bonus »
– Si vous êtes amateur de bière ou autres alcools, les seuls magasins sont les « Vinbudin » mais faire un arrêt au Duty free de l’aéroport sera bien moins traumatisant pour votre porte monnaie
– En hiver il est judicieux de louer un 4×4 avec pneus cloutés
– Penser à faire régulièrement le plein en essence même s’il vous reste la moitié d’un plein, les stations se font assez rare selon les endroits
– Ne jamais lâcher la portière de la voiture lors de son ouverture, les rafales de vent peuvent vous la retourner
– Bien se renseigner sur le site internet pour connaitre l’état du réseau router, notamment lors de tempête : http://www.road.is/
– Pour connaitre les nuits ou l’intensité des aurores boréales est la plus importante voir sur le site : http://www.gi.alaska.edu/AuroraForecast
– Prendre crampons /piolet dans son sac lors de sorties ski de rando peut s’avérer très utiles
– L’application Viewranger permet d’avoir un fond de carte intéressant comme bien d’autres applications : http://www.viewranger.com/fr

Les photos sont une sélection des prises de toutes l’équipe: Gaël Bouquet des Chaux, Antoine Pecher, Maud, Johanna, Florence, Marion, Vincent, Rémi et moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s