« L’eau Rance d’Arabie » un court métrage granitique :

Le 21 août 2016

Le réveil sonne, il est 4h30, petit déjeuner en vitesse, autoroute, viragesss à gauche, viragesss à droite, nous sommes à Chamonix avec pour objectif de la journée, la superbe voie « L’eau Rance d’Arabie » à l’aiguille de Blaitière, un probable clin d’œil à Thomas Edward Lawrence qui a marqué l’histoire lors de la première guerre mondiale en encourageant la révolte des arabes contre l’empire ottoman.

Sans trop se presser nous arrivons au pied de la voie, (les crampons sont utiles pour passer le névé final). Nous sommes seuls au pied des différents départs, un événement sûrement assez rare en plein mois d’août. Après avoir fait la « danse du soleil », et oui, nous tentons tout ce qu’il est possible de faire pour se réchauffer, même si cette danse se résume à sautiller sur place, tapoter dans les mains et raconter un maximum de bêtises avec un bon accent texan francisé (Marion à un talent parfait dans le domaine). Vincent part pour la première longueur en 6b dalle et enchaîne les deux suivantes. Ça y est le soleil est au rendez-vous pour la belle double fissure de L3!!! Ce n’est que le début de la voie et cette alternance de pas de dalles et de passages dans de magnifiques fissures, sur du beau granite chamoniard ne sont qu’un régal pour nous!! Seul moment d’inconfort, certains relais notamment R5, ou, suspendu dans nos baudriers, les pieds sur des dalles inconfortables j’assure Marion qui poursuit la voie dans la fameuse dalle en friction en 6b. Merci aux 3 gougeons qui permettent de passer le pas un peu plus sereinement avant de poursuivre dans une fissure sur la droite.

A trois longueurs de la fin de la voie, le brouillard vient nous rendre visite, dommage, c’est à mon tour de partir en tête. La cotation des deux 6a+ se résume à deux pas dans chacune des longueurs. Pour la longueur de sortie, le topo camp to camp propose une longueur en 5b ou quelques points sont présents. Nous choisissons l’option plus facile du topo d’Arnaud Petit avec une arrivée au relais final à travers de la grimpe dans une longueur en 2-3 dans les blocs sur la partie droite. Et voila, le vent se lève, le brouillard nous tient toujours compagnie et nous nous sommes régalés, c’est l’heure de redescendre.

Photos : Contribution de tous les grimpeurs de la voie : Marion, Vincent et moi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s